larves d’huitres rares en 2020!

Inquiétude: les larves d’huîtres ont très mal survécu à l’été 2019

Malgré des conditions qui semblaient bonnes, la survie des larves d’huîtres a été très mince cet été. Le captage s’annonce modéré, voire faible.Quand on travaille avec la nature, les années se suivent et ne se ressemblent jamais. Le captage des larves d’huîtres dans le bassin d’Arcachon avait été excellent l’été dernier, il risque d’etre faible cette année! C’est en tout cas ce qui ressort de la fiche de synthèse publiée ces jours-ci par le Centre régional d’expérimentation.

Le Bassin d’Arcachon premier site naisseur de France

Grâce à des conditions idéales de température, salinité et rayonnements solaires,  le Bassin d’Arcachon est un site historique du captage naturel.
Dès la fin du XIX° siècle, une technique a été mise au point pour permettre au ostréiculteurs de capter les larves issues de la reproduction des huîtres.
Cette technique, qui consiste à utiliser comme collecteur une tuile recouverte d’un mélange de chaux et de sable, est encore utilisée de nos jours.

Le captage

Le captage est une activité très importante pour le bassin puisque les ostréiculteurs s’en servent non seulement pour leur propre production, mais également pour revendre des naissains aux autres bassins ostréicoles français. En effet le bassin fournit 60 à 70%  des 4 milliards et demi de jeunes huîtres nécessaires à l’ensemble de la production française.